RADIO LUMIERE INTER

La  Radio Lumiere Inter - jouer évangile 24/7 .... soulever vos esprits et vous rapprocher de Dieu par divertissants spectacles et musique inspirante ! Soyez à l'écoute de tous les jours que nous livrons le meilleur de la musique gospel chanson après chanson! Venez et soyez bénis au nom de Jésus .

Le Nouveau Testament décrit sept formes différentes de levain, dont chacun doit être jugé et rejeté par le chrétien: 1. Le levain de l'idolâtrie; 2 Le levain de l'idolâtrie 

appels aux affections, conduisant des gens égarés de leur légitime

objet. Le Seigneur frappante a décrit ce processus dans une parabole courte: «Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que tout était levain "(Mt 13:33). Les trois mesures de farine de refléter la vérité de la Trinité et de la Personne du Christ (Dieu et l'homme - avec un esprit, l'âme parfait et sans péché et le corps - dans un Personne, y compris sa filiation éternelle, son incarnation, la vie parfaite, la mort, la résurrection, ascen-sion et de venir à nouveau), qui sont des doctrines vitales du christianisme et du Royaume de Dieu. Toutefois, l'ennemi a trompé beaucoup de chrétiens, comme il l'a fait avec Eve, et a corrompu leurs affections vers le Christ, de sorte qu'ils ont perdu cette simplicité, l'œil unique dirigé seulement au Christ


Au temps de Jésus, dix-huit personnes furent tuées accidentellement par la chute d'une tour à Siloé. Commentant l'événement, Jésus fit remarquer à ses disciples que ces personnes n'étaient pourtant pas plus pécheresses que tous les habitants de Jérusalem: leur malheur n'était pas dû à leurs fautes. C'était un accident (voir Lc 13,4). 
Jésus réfute définitivement l'explication des bonheurs et des malheurs par les mérites ou les fautes de chacun. Non, dit-il, Dieu n'envoie pas de punitions sur les pécheurs, car il les appelle à la conversion. Jésus invite même ses disciples à imiter cette conduite de Dieu: « Aimez vos ennemis... et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. » (Lc 6,35) Le jugement n'aura lieu qu'à la fin des temps, et il ne regarde que Dieu. Et ce Dieu, il est à l'image de ce père qui attend le fils prodigue jusqu'à la dernière minute, ou de Jésus qui accueille la pécheresse. Mais alors, trouvera-t-on dans la Bible une explication au problème de la souffrance et des malheurs multiples qui frappent l'humanité ? 

Ce jeu prend racine directement, n’ayons pas peur des mots, dans l’enfer, dans une pensée anti-Christ. Le jeu consiste à se soumettre volontairement à la tentation, à contrario de Jésus qui dira « Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du mal » Luc.11.4. La profonde caractéristique du jeu est de « tester son couple ». Très humaniste, centré sur l’homme, ce jeu diabolique désir tester les forces, de l’homme ou la femme, devant la tentation. Ce jeu désire prouver que « nous sommes capables de vivre, d’évoluer, de résister, sans l’aide de Dieu ». Seulement le résultat du jeu n’est pas une découverte. L’homme est incapable.